Le vivre ensemble au collège.

L’idée de respect des autres dans leur diversité, leurs différences, dans leurs libertés est au centre de l’EMC.

 

Le collège est un lieu d’apprentissage mais aussi de rencontre, où chacun va expérimenter le vivre ensemble et va devoir accepter l’autre.

 

Cette séquence qu’il convient de faire au tout début de l’année permet dans un premier temps aux élèves de se familiariser avec les acteurs du collège (Séance 1), la vie démocratique et le vote (Séance 2), les règles qui permettent à ces différents acteurs de vivre ensemble (Séance 3) et la solidarité et l’entraide (Séance 4).

séance 1 :

Un ensemble d'acteurs qui doivent se respecter et communiquer ensemble

I ) Je connais l’identité de mon collège.

 

Consigne :

A l’aide de mon carnet de correspondance et du plan du collège distribué par mon professeur, je suis capable de créer une carte d’identité de mon collège. Pour cela il faut que sur cette carte on trouve les informations suivantes :

 

-Le nom de mon collège

-Son adresse

-Le numéro de téléphone que je dois composer pour joindre une personne au collège

-Le site internet du collège

-Qui dirige l’établissement ?

-Quelles sont les classes que l’on trouve au collège ?

-Quels sont les différents services que l’on trouve dans le collège (ex : réfectoire…) ?

 

II ) Je suis capable d’identifier les acteurs du collège et je m’interroge sur leurs rôles.

 

Consigne :

Vous devez dans un premier temps, identifier les différents acteurs du collège et compléter le schéma qui vous a été donné par votre professeur.

 

Ensuite, dans un  deuxième temps, vous allez prendre la place de jeunes journalistes, et partir à la découverte de votre collège afin, de retrouver chaque acteur identifié et leur poser une série de questions sur leur identité et leur rôle au sein du collège.

 

1. Pour mener à bien cette investigation, vous allez vous mettre par groupe de trois.

 

2. Puis vous allez réfléchir aux questions que vous pourriez poser lors de vos interviews. Ces questions doivent vous permettre de connaître, à la fin de vos investigations :

 

- L’identité de l’acteur interrogé

- Son ancienneté dans l’établissement

- Le rôle qu’il y joue

- L’organisation de sa journée

- Ses objectifs concernant son travail.

 

 

E. Antoine

Collège de Kaméré

6ème

2018

Séance 2 :

Expérimenter la démocratie.

Activité 1 : je comprends un texte

« Tous les élèves sont électeurs et éligibles. Chaque classe élit deux délégués pour l’année scolaire. Les candidatures sont individuelles, le nom de chaque candidat titulaire est accompagné de son suppléant.

 

On est élu au premier tour si on a obtenu la majorité absolue. Au second tour, la majorité relative suffit. En cas d’égalité, le candidat le plus jeune est élu.

 

Le délégué collecte le maximum de renseignements et les diffuse à la classe. Il est un interlocuteur pour ses camarades et pour les différents partenaires de la collectivité scolaire.

Il est un médiateur, au sein de sa classe, dans les conflits entre les élèves. Il intervient à l’assemblée des délégués et au conseil de classe. »

 

D’après D. Durand, Délégué Flash, SCEREN/CRDP de l’Académie de Grenoble, 20

Document 1

1 ) Selon le texte (Doc.1) combien de délégués sont élus par la classe pour l’année scolaire ?

 

2 ) Qui peut être candidat à la fonction de délégué de la classe ?

 

3 ) Quelle est la condition nécessaire pour être élu au premier tour ?

 

4 ) Quelle est la condition nécessaire pour être élu au deuxième tour ?

 

5 ) Dans le texte, soulignez en bleu le passage expliquant le rôle du délégué de classe.

 

6 ) Lors d’un dialogue avec la classe et le professeur, dites comment doit se comporter un bon délégué pour pouvoir remplir au mieux ses fonctions.

 

 

Activité 2 : Je suis capable d'utiliser différents langages

A l’aide des expressions suivantes, donnez un titre à chaque dessin, puis numérotez-les dans l’ordre :

 

-Réunion d’information

 

-Présentation des candidatures

 

-Élection des délégués de classe à bulletin

 secret

 

-Élection des représentants au conseil

 d’administration (CA).

 

 

 

Activité 3 : Je connais le déroulement d'un conseil de classe

« Le conseil de classe est présidé par le principal ou son adjoint. Il est composé des enseignants de la classe, des deux délégués élèves et des deux délégués des parents d’élèves de la classe. Sont également membres du conseil de classe le ou la CPE, le ou la conseiller(e) d’orientation, l’infirmier(e), l’assistant(e) social(e).

Le professeur principal expose au conseil de classe les résultats obtenus par les élèves. Le conseil de classe examine le déroulement de la scolarité de chaque élève afin de mieux le guider dans son travail et ses choix d’études. »

 

D’après D. Durand, Délégué Flash, SCEREN/CRDP de l’Académie de Grenoble, 2006.

 

 

 

 

7 ) Qui préside le conseil de classe ?

 

8 ) Par qui sont représentés les élèves au conseil de classe ?

 

9 ) Qui présente au conseil de classe les résultats obtenus par les élèves ?

 

10 ) Soulignez en bleu le passage du texte qui présente le rôle du conseil de classe.

 

Activité 4 : Réaliser une affiche pour l’élection des délégués

Consigne :

 

Vous voulez vous présenter à l’élection des délégués.

Pour cela vous devez présenter un programme sous forme d’affiche, afin de dire aux électeurs deux choses :

 

-Pourquoi vous vous présentez ?

 

-Quelles sont pour vous, les actions qui sont importantes de mener quand on est délégué ?

 

 

Séance 3 :

le règlement intérieur et le vivre ensemble.

Activité 1 : Pourquoi est-il nécessaire d'avoir des règles au collège ?

4 ) Répondez à la question posée au début de l’activité 1, en utilisant les réponses que vous avez donné et vos connaissances personnelles.

 

Activité 2 : Je connais le règlement intérieur de mon collège

Que font ces élèves?

 

 

Selon le règlement intérieur, à quelles conditions cette activité peut-elle se tenir dans votre collège ?

 

Que font ces élèves ?

 

 

Que prévoit le règlement intérieur de votre collège pour punir ce comportement ?

 

A quel devoir cet élève n’obéit-elle pas ?

 

 

Quels droits des autres élèves ne respecte-t-elle pas ?

 

 

A quelle punition cette élève s’expose-t-elle ?

 

 

 

Synthèse :

 

Dans votre cahier, dites pourquoi le règlement intérieur prévoit des punitions différentes.

 

Vous pouvez vous aider pour répondre des réponses que vous avez données et de vos connaissances personnelles.

 

séance 4 : le collégien, un futur citoyen responsable.

Comment être un acteur dans mon collège ?

 

 

Consigne :

 

En tant que futur citoyen vous devez être autonome

et responsable. Mais il ne s’agit pas d’attendre d’être majeur (avoir 18  ans) pour le faire.

 

Vous devez aussi agir au sein de votre établissement et être un acteur du vivre ensemble dans votre collège.

 

Pour cela, on va commencer par agir au sein de la classe, afin dans un premier temps de mieux nous connaître, pour ensuite agir au sein de la classe pour éviter les petits accidents ou qu’un camarade soit mis de côté.

 

Valeurs, symboles, nationalité et citoyenneté française

Séance 1 :

Nationalité et citoyenneté française

Activité 1 : Le citoyen et la République.

Doc.1. La république est incarnée par le peuple Français.

 

« Article 3. La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice […] Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques. »

 

Constitution de la Ve République, 1958.

 

 

1) Présentez le Doc.1.

 

2) D’après le Doc.1, qui détient le pouvoir en France ?

    Qui l’exerce ?

 

3) Quelles conditions faut-il remplir pour pouvoir voter à toutes les élections en France ?

 

Doc.2 Graine de citoyen.

 

« L’éducation à la citoyenneté fait partie intégrante des missions de l’école ; elle constitue un apprentissage en termes de connaissances et de valeurs à transmettre, mais aussi de pratiques et de comportements. Elle est déclinée à tous les niveaux de la scolarité, notamment en éducation civique. Elle est aussi une activité de socialisation, de formation aux règles de vie en société et de connaissance de l’environnement. […] L’éducation à la citoyenneté n’est donc pas seulement un savoir, mais aussi une pratique qui doit apprendre aux élèves à agir et à vivre ensemble à travers des actions concrètes leur permettant de construire des espaces de citoyenneté. »

 

Note de service n°2004-205 du 12 nov. 2004, pour le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

 

4) Quelle institution a pour mission de former des citoyens ?

 

5) En vous aidant du Doc.2, montrez que cette note de service nous incite à un exercice effectif de la citoyenneté (être un citoyen actif).

 

6) A vous de proposer maintenant une opération qui pourrait être mise en place dans votre collège pour promouvoir cette citoyenneté active.

 

Ce travail peut être fait en groupe (pas plus de trois élèves)

et ne doit durer que 10 minutes.

 

L’idée est de réfléchir à une action qui pourrait être faite dans votre collège pour promouvoir une citoyenneté active, c’est-à-dire une citoyenneté qui est portée par l’investissement, l’engagement et les actions d’acteurs du collège.

 

Vous devez aussi mettre sur papier votre proposition afin de la soumettre au professeur, pour qu’il en sélectionne certaines qui seront par la suite discutées en classe.

 

Activité 2 : En Nouvelle-Calédonie, une triple citoyenneté.

Doc.3. L’acquisition de la nationalité française selon le code civil.

 

 La citoyenneté française est liée à la détention de la nationalité française. Cette nationalité s’acquiert de quatre façons :

 1) Par le « droit du sang » : « est considéré comme français tout enfant dont au moins l’un des deux parents est français ou devient français. »

 

 2) Par le « droit du sol » : « devient automatiquement français, l’enfant qui est né en France. Pour l’enfant né en France de parents étrangers, la nationalité devient de plein droit à 18 ans ».

 

 3) Par la procédure dite de naturalisation : il s’agit de la décision de l’Etat d’accorder la nationalité à un étranger sous conditions.

 

 4) Par le mariage : depuis la loi du 24 juillet 2006 relative à l’immigration et à l’intégration, un étranger uni à un conjoint français depuis 4 ans, peut demander à acquérir la nationalité française par déclaration.

 

Loi du 17 mars 1998, modifiée par les lois de 2003 et de 2006.

 

1) D’après le Doc.3, quelle est la condition pour être un citoyen français ?

 

2) Soulignez en rouge dans le texte les quatre modes d’acquisition de la nationalité française.

 

3) Pourquoi a-t-on modifié la loi du 17 mars 1998 à deux reprises ?

 

 

Doc.4. La citoyenneté de l’UE est organisée par des traités.

 

« Article 8. Est citoyen de l’Union toute personne ayant la nationalité d’un Etat membre. Les citoyens de l’Union jouissent des droits et sont soumis aux devoirs prévus par le présent traité.

 

Article 8A. Tout citoyen de l’Union a le droit de circuler et de séjourner librement sur le territoire des Etats membres.

 

Article 8B. Tout citoyen de l’Union résidant dans un Etat membre dont il n’est pas ressortissant a le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales et aux élections du Parlement européen […].

 

Article 8C. Tout citoyen de l’Union bénéficie sur le territoire d’un pays tiers […] de la protection de la part des autorités diplomatiques et consulaires de tout Etat membre […].

 

Article 8D. Tout citoyen de l’Union a le droit de pétition devant le parlement européen […].

 

Dispositions prévues par le traité de Maastricht, 1er février 1992, reprises dans le traité de Lisbonne en 2007.

 

 

4) Quelles conditions faut-il remplir pour être un citoyen de l’Union Européenne ?

 

5) A quelles élections un citoyen de l’UE peut-il voter ?

 

6) Quels sont ses autres droits civils et politiques ?

 

 

Doc.5. La citoyenneté de la Nouvelle-Calédonie dans l’Accord de Nouméa.

 

L’accord sur la Nouvelle-Calédonie du 5 mai 1998 dit accord de Nouméa, commence par un préambule. Ce préambule retrace l’histoire du pays depuis sa découverte, sa colonisation par la France avec ses « ombres » et ses « lumières » ; il jette les bases d’une décolonisation comme « moyen de refonder un lien social durable entre les communautés qui vivent en Nouvelle-Calédonie » […]

                                                  (Source. L’éducation civique en Nouvelle-Calédonie, SCEREN/CDP NC, 2014)

 

2. Les institutions.

L’un des principes de l’accord politique est la reconnaissance d’une citoyenneté de la Nouvelle-Calédonie. Celle-ci traduit la communauté de destin choisie et s’organiserait, après la fin de la période d’application de l’accord, en nationalité, s’il en était décidé ainsi.

Pour cette période, la notion de citoyenneté fonde les restrictions apportées au corps électoral pour les élections aux institutions du pays et pour la consultation finale. Elle sera aussi une référence pour la mise au point des dispositions qui seront définies pour préserver l’emploi local.

La loi constitutionnelle le permettra.

 

Source : JONC (Journal officiel de la Nouvelle-Calédonie), n°7302 du 11 juin 1998.

 

 

7) De quel accord il est question dans le Doc.5 ?

 

8) D’après l’extrait du JONC, que reconnait l’accord de Nouméa ?

 

9) Dans le Doc.5, relevez la phrase qui correspond à l’aspect politique de la citoyenneté de la Nouvelle-Calédonie et la phrase qui correspond à un aspect social.

 

 

 

E. Antoine

Collège de Kaméré

6ème

2018

séance 2 :

Les valeurs et les symboles de la République

Activité 1 : Des symboles au cœur de la vie publique

Doc.1 : Des symboles fondateurs.

 

« Article 2. La langue de la République est le Français.

L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.

L’hymne national est : la « Marseillaise ».

La devise de la République est « Liberté, Egalité, Fraternité ».

Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. »

 

Constitution de la Ve République, 1958.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Doc.2 : Le drapeau au centre des manifestations nationales. La rue Montorgueil de Claude Monet, en 1878, soit deux ans avant le choix du 14 juillet comme fête nationale, montre déjà l’importance du drapeau tricolore comme ciment de la nation.

 

 

Doc.3 : Des symboles qu’on ne peut outrager.

 

« Le fait, au cours d’une manifestation organisée ou réglementée par les autorités publiques, d’outrager publiquement l’hymne national ou le drapeau tricolore est puni de 7500 euros d’amende. Lorsqu’il est commis en réunion, cet outrage est puni de 6 mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amendes. »

 

Code pénal, art.433-5-1, créé par la loi du 18 mars 2003 pour la sécurité intérieure.

 

1) Doc.1. Quels sont les trois symboles officiels de la nation selon la Constitution ?

 

2) Doc.2. Présentez le document (nature, auteur, titre, date).

 

3) Doc.2. Quel symbole est représenté sur ce document ?

Comment voit-on que ce symbole républicain s’inscrit dans la durée ?

 

4) Doc.3. Quel est le but de l’article pénal ?

 

5) Doc.3. Pourquoi, d’après vous, est-il important de respecter les symboles de la République ?

 

 

Doc.4 : La devise de la République française.

 

« Inscrite au fronton des édifices publics à l’occasion de la célébration du 14 juillet 1880, la devise est enseignée en instruction civique et illustrée par les manuels scolaires sous la IIIe République. Elle est inscrite dans la Constitution de 1946 et dans l’article 2 de la Constitution du 4 Octobre 1958 précise que la devise de la République est « Liberté, Egalité, Fraternité ». »

 

Activité 2 : J’imagine les symboles communs à la France et à la Nouvelle-Calédonie.

Consignes:

 

A vous de jouer, vous devez créer des symboles qui représentent à la fois les valeurs de la République et celles de la Nouvelle-Calédonie.

Quand vous avez terminez votre dessin, drapeau, collage, Hymne, Slam, etc., vous devez en quelques lignes expliquer votre démarche afin de faire comprendre aux spectateurs qu'elles sont les valeurs que vous avez voulu mettre en avant.

 

Partenaires

Mentions légales

Nous contacter

Mode d'emploi