Introduction et référentiels

2° degré

Contribution

Ce site est le votre

Vous portez un projet en Éducation Morale et  Civique ou en Éducation à la Défense et à la Sécurité dans un établissement scolaire de Nouvelle-Calédonie et vous souhaiteriez le voir présenté dans la Mallette Pédagogique Numérique : parcours civique en milieu scolaire.

Merci de remplir le formulaire ci-dessous et de nous joindre les activités pédagogiques, fiches élèves, séquence pédagogique, médias, liens, bibliographie et tous autres documents qui vous semblerez utiles afin que nous les intégrions, après analyse par les référents pédagogiques, au site internet.

LABEL 3E :

Éducation à l’Égalité à l’École

La labellisation 3E des établissements scolaires

Pour encourager, valoriser et pérenniser les activités pédagogiques et éducatives interdisciplinaires qui promeuvent l’égalité entre les filles et les garçons à l’école, le Comité des 3E procède à la labellisation des établissements scolaires investis dans cette démarche sur une période d’au moins deux ans.

 

Un jury, composé de membres du comité 3E ( personnels éducatifs et personnalités de la société civile, instances institutionnelles...) se réunit chaque année pour l’attribution du LABEL, sous la présidence de Monsieur le vice-recteur.

 

Pour toute information, et éventuel acte de candidature, les établissements scolaires doivent s’adresser à la DAAC, référente académique de la Mission Égalité F/G, pilote du Comité 3E :

daac@ac-noumea.nc

THÉMATIQUE :

lE VIVRE ENSEMBLE AU COLLÈGE

L’idée de respect des autres dans leurs diversités, leurs libertés, dans leurs différences, est au centre de l’EMC.

 

Le collège est un lieu d’apprentissage mais aussi de rencontre, où chacun va expérimenter le vivre ensemble et va devoir accepter l’autre.

 

Cette séquence qu’il convient de faire au tout début de l’année permet dans un premier temps aux élèves de se familiariser avec les acteurs du collège (Séance 1), la vie démocratique et le vote (Séance 2), les règles qui permettent à ces différents acteurs de vivre ensemble (Séance 3) et la solidarité et l’entraide (Séance 4).

THÉMATIQUE :

la laïcité

À l'occasion des nouveaux programmes d’EMC, il s'agit de faire comprendre aux élèves ce qu'est la laïcité, son lien avec les valeurs de la République, son application dans la vie quotidienne.

 

Partant du constat que pour les élèves qui ont déjà abordé ce thème, la laïcité c'est d'abord « ne pas porter de signes religieux », « séparer l’Église et l'État », leur faire comprendre que la laïcité est au contraire liée à la liberté, à l'émancipation, à l'égalité, au refus des discriminations, etc.

 

Il s'agit donc de passer de préjugés négatifs (« ne pas »,« séparer ») à une vision positive de la laïcité comme valeur républicaine.

Séquence :

créer une vidéo complotiste

Compétences particulièrement travaillées :

 

Raisonner, justifier une démarche et les choix effectués : justifier une démarche, une interprétation

 

S'informer dans le monde du numérique

 

Connaître différents systèmes d’information, les utiliser

Trouver, sélectionner, exploiter des informations

Utiliser des moteurs de recherches

Pratiquer différents langages en Histoire Géographie : s’initier aux techniques d’argumentation

Une ressource numérique

pour enseigner la justice

Une justice humaine et à l'écoute...

 

La vidéo d'introduction du site donne le ton rapidement. Le vocabulaire employé et les images choisies présentent une justice très humaine. On pourra faire réfléchir les élèves sur certaines formules entendues dans cette vidéo :

 

"Je viens vous voir pour savoir si vous avez besoin d'aide" (Juge des tutelles d'Aubervilliers)

Et d'autres citations de différents magistrats qui interviennent dans cette vidéo d'introduction :

"S'il n'y avait pas de loi, qu'est-ce qui se passerait ?"

"La loi c'est ce qui nous permet de vivre ensemble."

Un commentaire off résume la problématique :

"On attend  de la justice qu'elle garantisse les droits de chacun mais aussi qu'elle protège les intérêts de la société"

 

On fera remarquer également des attitudes de magistrats notamment en matière de justice pénale : une justice à l'écoute ("je suis tout prêt à croire que vous vivez ...une situation extrêmement difficile") et une justice qui protège l'accusé en le mettant en garde sur l'avenir possible du dealer ("à vous de savoir si vous continuez, si vous devenez un fournisseur plus important, si vous devenez un grossiste, si vous devenez un importateur, parce que bien souvent ils ont commencé comme vous"). Un accusé remercie avec sincérité, semble-t-il, la justice.

Au final, le métier de juriste est présenté comme « un métier profondément humain »

E. Antoine

Collège de Kaméré

6ème

2018

Partenaires

Mentions légales

Nous contacter

Mode d'emploi